Covid19 et possibles atteintes cérébrales.

En pleine épidémie du coronavirus, les médecins ont vu le nombre de consultations augmenter pour des pertes de mémoire, des difficultés de concentration ou des troubles de l’équilibre.

Ces symptômes ont souvent été mis sur le compte d’une fatigue ou d’un stress causé par cette situation exceptionnelle.

A présent, il est envisagé que ces symptômes aient été causés par le Sars Cov 2 et par sa présence au sein du système nerveux central des personnes infectées.

Un virus qui ne s’attaque pas qu’au système respiratoire.

coronavirus poumon et cerveauLe virus de la Covid 19 cause essentiellement des troubles respiratoires. Il s’agit notamment du symptôme qui a été le plus évoqué dans les médias, puisqu’il provoquait un manque dramatique de métériel dans les hôpitaux.

Pourtant, il a été prouvé que les coronavirus peuvent contaminer d’autres organes.

En 2003, de nombreuses personnes ont été contaminées par le MERS-CoV. Des études sur ces patients ont révélé la présence de génome viral dans le cortext cerebral des personnes infectées.

Ces atteintes au niveau des lobes frontaux et pariétaux entrainent des troubles psychiatriques et neurologiques majeurs qu’il est important de prendre en compte afin de soigner les patients dans leur globalité et leur permettre d’oublier plus rapidement cette infection gravissime.

Une même zone touchée par le Coronavirus et par la maladie d’Alzheimer ?

Des études sur les animaux ont démontré la fragilité de l’hyppocampe face aux maladies de type coronavirus. Les effets sur le long terme n’ont pas encore été étudiés. Il n’est donc pas possible de savoir si les personnes dont l’hypocampe aura été touchée par le coronavirus seront plus vulnérables ou non face à la maladie d’Alzheimer.

Les personnes hospitalisées plus sévèrement touchée par les troubles neurologiques ?

De manière générale, 70% des personnes ayant besoin d’une assistance respiratoire mécanique se plaindront de troubles cognitifs. Il peut s’agir de pertes de mémoire, de troubles de l’attention ou du langage. Ces troubles persistent même une fois la détresse repiratoire soulagée, et peuvent durer durant un an.

Nous ne pouvons que lier ces chiffres à l’épidémie de COVID 19 qui a causé et cause encore une détresse respiratoire sévère chez les patients les plus touchés.

Les données actuelles sur le COVID19 et les troubles neurologiques associés.

Les médecins de New York affirment qu’en plus des symptômes classiques tels que la toux et la fièvre, ils observent de plus en plus de confusion chez leur patient. Certains sont désorientés et ne savent plus où ils sont, ni en quelle année nous sommes.

Dans la revue de l’Association de médecine américaine (Jama), la semaine dernière, des médecins ont rapporté que 36% de 214 patients chinois avaient des symptômes neurologiques, allant de la perte d’odorat à des douleurs nerveuses, et jusqu’à des crises convulsives et des accidents vasculaire cérébraux (AVC)

N’hésitez pas à consulter.

covid 19 symptomes et conséquencesLe Coronavirus est encore présent et la plus grande prudence est de mise.

Malheureusement, même si vous appliquez les gestes barrières, il est possible d’être contaminé par ce virus invisible. La personne qui vous a contaminée ne souffre pas encore des symptômes de la maladie, ce qui rend les précautions indispensables même dans les situations qui semblent sécuritaires.

Cette maladie a des conséquences qui peuvent être très graves (décès, diminution des capacités respiratoires de façon définitives). Et plus les recherches avancent, plus il semble évident que le COVID 19 a un impact sur votre cerveau sans que nous puissions déterminer avec certitude qu’ils seront temporaires.

Nous vous invitons donc à prendre soin de vous et de votre proche. Mieux vaut prévenir que guérir, souffrir ou mourir.

Laisser un commentaire

Praesent neque. fringilla mattis consequat. dolor dapibus quis, dolor. ultricies libero. pulvinar